Des logiciels pour tous !

  • 56 fonctions supplémentaires en français et documentées sont disponibles en :
    • Analyse,  Arithmétique,
    • Ensembles, Graphique,
    • Probabilités et statistiques ...

    SCILAB

    La page de téléchargement ...

    Lightbox Image

  • Python au Lycée 

    Le nouveau programme 2017 nous propose d'utiliser le langage Python dès la seconde et d'oublier Algobox qui était alors préconisé au Lycée.

    testez Python en ligne

    Python

    La page de téléchargement ...
    En téléchargeant la versionpyzologo96w Pyzo de Python 
  • En téléchargeant la version Python du site Python.org, vous pouvez alors directement coder grâce au logiciel natif IDLE  « Integrated DeveLopment Environment » 
    Voici un exemple d'utilisation du debugger IDLE présent avec l'installation de Python : 
    https://www.cs.uky.edu/
      
  • Anaconda : https://www.anaconda.com/
    La distribution anaconda (Python Scientific Distributions) présente l'avantage d'être disponible sous Windows/macOS et Linux.
    Elle intègre le logiciel Spyder (environnement de développement), plus sophistiqué que le simple IDLE natif, et facilite l'importation de modules. Elle intègre plus de 250 modules scientifiques.

    Lightbox Image

Accueil

BAC S 2014 ANTILLES-GUYANE :

oui
non
S
Année 2014
Antilles Guyanne
Nombres complexes

Exercice 4 5 points


Candidats N'AYANT PAS SUIVI l'enseignement de spécialité mathématiques

On note \(\mathbb C\) l'ensemble des nombres complexes. Le plan complexe est muni d'un repère orthonormé \(\left(\text{O},~\vec{u},~\vec{v}\right)\). On prendra comme unité 2 cm sur chaque axe.
Le graphique sera fait sur une feuille de papier millimétré et complété au fur et à mesure des questions.


On considère la fonction \(f\) qui à tout nombre complexe \(z\) associe \[f(z) = z^2 + 2z + 9.\]

  1. Calculer l'image de \(- 1 + \text{i}\sqrt{3}\) par la fonction \(f\).
  2. Résoudre dans \(\mathbb C\) l'équation \(f(z) = 5\). Ecrire sous forme exponentielle les solutions de cette équation. Construire alors sur le graphique, à la règle et au compas, les points A et B dont l'affixe est solution de l'équation (A étant le point dont l'affixe a une partie imaginaire positive). On laissera les traits de construction apparents.
  3. Soit \(\lambda\) un nombre réel. On considère l'équation \(f(z) = \lambda\) d'inconnue \(z\). Déterminer l'ensemble des valeurs de \(\lambda\) pour lesquelles l'équation \(f(z) = \lambda\) admet deux solutions complexes conjuguées.
  4. Soit (F) l'ensemble des points du plan complexe dont l'affixe \(z\) vérifie \[|f(z) - 8| = 3.\]Prouver que (F) est le cercle de centre \(\Omega(-1~;~0)\) et de rayon \(\sqrt{3}\). Tracer (F) sur le graphique.
  5. Soit \(z\) un nombre complexe, tel que \(z = x + \text{i}y\) où \(x\) et \(y\) sont des nombres réels.
    1. Montrer que la forme algébrique de \(f(z)\) est \[x^2 - y^2 + 2x + 9 + \text{i}(2xy + 2y).\]
    2. On note (E) l'ensemble des points du plan complexe dont l'affixe \(z\) est telle que \(f(z)\) soit un nombre réel. Montrer que (E) est la réunion de deux droites \(D_{1}\) et \(D_{2}\) dont on précisera les équations. Compléter le graphique de l'annexe en traà§ant ces droites.
  6. Déterminer les coordonnées des points d'intersection des ensembles (E) et (F).

 

Correction de l'exercice 4 5 points


Candidats N'AYANT PAS SUIVI l'enseignement de spécialité mathématiques

On note \(\mathbb C\) l'ensemble des nombres complexes. Le plan complexe est muni d'un repère orthonormé \(\left(\text{O},~\vec{u},~\vec{v}\right)\). On prendra comme unité 2 cm sur chaque axe.
Le graphique sera fait sur une feuille de papier millimétré et complété au fur et à mesure des questions.


On considère la fonction \(f\) qui à tout nombre complexe \(z\) associe \[f(z) = z^2 + 2z + 9.\]

  1. Calculer l'image de \(- 1 + \text{i}\sqrt{3}\) par la fonction \(f\).
  2. \[\begin{array}{ll} f\left(-1+\text{i}\sqrt{3}\right) &= \left(-1 + \text{i}\sqrt{3}\right)^2 + 2\left(-1 + \text{i}\sqrt{3}\right) + 9 \\ &=1 -2\sqrt{3}\text{i} – 3 – 2 +\sqrt{3}\text{i} + 9 \\ &= 5 \end{array}\]
  3. Résoudre dans \(\mathbb C\) l'équation \(f(z) = 5\). Ecrire sous forme exponentielle les solutions de cette équation. Construire alors sur le graphique, à la règle et au compas, les points A et B dont l'affixe est solution de l'équation (A étant le point dont l'affixe a une partie imaginaire positive). On laissera les traits de construction apparents.
  4. \(f(x) = 5 \Leftrightarrow z^2+2z+4 = 0\)
    \(\Delta = 2^- 4 \times 4 = -12\)
    Il y a donc deux racines complexes : \(z_1 = \dfrac{-2 -\text{i}\sqrt{12}}{2} = -1 – \text{i}\sqrt{3}\) et \(z_2 = \overline{z_1} = -1 + \text{i}\sqrt{3}\)
    \(|z_1| = \sqrt{1 + 3} = 2\).
    Donc \(z_1 = 2\left(-\dfrac{1}{2} – \dfrac{\sqrt{3}}{2}\text{i}\right) = 2\text{e}^{-2\text{i}\pi/3}\) et \(z_2 = 2\text{e}^{2\text{i}\pi/3}\)
    \(\quad\)
  5. Soit \(\lambda\) un nombre réel. On considère l'équation \(f(z) = \lambda\) d'inconnue \(z\). Déterminer l'ensemble des valeurs de \(\lambda\) pour lesquelles l'équation \(f(z) = \lambda\) admet deux solutions complexes conjuguées.
  6. \(f(z)=\lambda\) \(\Leftrightarrow z^2+2z+9-\lambda\)
    \(\Delta = 2^2 – 4(9-\lambda) \) \(= 4 – 36 + 4\lambda\) \(=4(-8 + \lambda)\).
    L’équation \(f(z)=\lambda\) possède donc deux solutions complexes conjuguées si, et seulement si, \(\lambda <8\).
  7. Soit (F) l'ensemble des points du plan complexe dont l'affixe \(z\) vérifie \[|f(z) - 8| = 3.\]Prouver que (F) est le cercle de centre \(\Omega(-1~;~0)\) et de rayon \(\sqrt{3}\). Tracer (F) sur le graphique.
  8. \(|f(z)-8|=|z^2 + 2z + 1| \) \(= \left|(z+1)^2\right|\) \( = |z+1|^2\).
    Par conséquent \(|f(z)-8|3 \Leftrightarrow |z+1| = \sqrt{3}\).
    \((F)\) est donc bien le cercle de centre \(\Omega(-1;0)\) et de rayon \(\sqrt{3}\).
  9. Soit \(z\) un nombre complexe, tel que \(z = x + \text{i}y\) où \(x\) et \(y\) sont des nombres réels.
    1. Montrer que la forme algébrique de \(f(z)\) est \[x^2 - y^2 + 2x + 9 + \text{i}(2xy + 2y).\]
    2. \[\begin{array}{ll} f(x+\text{i}y) &= \left(x+\text{i}y\right)^2+2(x+\text{i}y) + 9 \\ &= x^2+2xy\text{i} – y^2 + 2x + 2y\text{i} + 9 \\ &= x^2-y^2+2x + 9 + \text{i}(2xy+2y) \end{array}\]
    3. On note (E) l'ensemble des points du plan complexe dont l'affixe \(z\) est telle que \(f(z)\) soit un nombre réel. Montrer que (E) est la réunion de deux droites \(D_{1}\) et \(D_{2}\) dont on précisera les équations. Compléter le graphique de l'annexe en traà§ant ces droites.
    4. \(f(z)\) est nombre réel si, et seulement si, \(2xy+2y=0\) \(\Leftrightarrow 2y(x+1)=0\) \(\Leftrightarrow y = 0\) ou \(x=-1\).
      \((E)\) est donc la réunion des droites d’équation \(y=0\) et \(x=-1\).
  10. Déterminer les coordonnées des points d'intersection des ensembles (E) et (F).
  11. Regardons dans un premier temps l’intersection de \((F)\) avec \(D_1\) d’équation \(y=0\).
    Il s’agit donc de deux points d’abscisse respective \(-1 – \sqrt{3}\) et \(1+\sqrt{3}\). On a donc \(C\left(-1-\sqrt{3};0\right)\) et \(D\left(-1+\sqrt{3};0\right)\).
    \(\quad\)
    Regardons maintenant l’intersection de \((F)\) avec la droite \(D_2\) d’équation \(x=-1\).
    Il s’agit de deux points d’ordonnée respective \(0+\sqrt{3}\) et \(0-\sqrt{3}\). On a donc \(G\left(-1;\sqrt{3}\right)\) et \(H\left(-1;-\sqrt{3}\right)\).

 

Statistiques

Visiteurs
89
Articles
1161
Compteur d'affichages des articles
5116756